in

La famille s’agrandit : comment savoir si ma chienne attend des petits ?

Crédits : redstallion/iStock

Vous avez fait faire une saillie à votre chienne et voulez savoir si cela a fonctionné ? Ou bien votre boule de poils affiche des symptômes qui portent à croire qu’elle est enceinte ? Au-delà de ces derniers, qui restent incertains, sachez qu’il existe différents outils médicaux permettant d’établir un diagnostic précis et sûr. Nous allons établir ensemble une liste des symptômes et des méthodes permettant de savoir si sa chienne attend des petits.

1. Les signes liés à la grossesse chez la chienne

En tant que membre de la famille de votre toutou, vous la connaissez très bien. Le moindre changement d’attitude ne peut pas vous échapper ! Ainsi, en l’observant attentivement, vous serez en mesure de savoir s’il est temps de l’emmener faire des tests de grossesse chez un(e) vétérinaire.  Tout d’abord, l’appétit d’une chienne enceinte est très changeant. Aux environs de la troisième semaine, elle a tendance à bouder la nourriture. Deux semaines plus tard, elle retrouve l’envie de manger et encore plus que d’ordinaire ! Il se peut également que la future maman se sente nerveuse pendant sa grossesse.

Pour savoir si votre chienne attend des petits, référez-vous aussi aux évolutions corporelles. On constate un grossissement des mamelles de la chienne, qui se congestionnent et durcissent, ainsi que des écoulements vaginaux blanchâtres. Ces deux symptômes surviennent à partir du 25e jour après la saillie. Enfin, une chienne enceinte voit son physique changer à partir de la quatrième semaine de gestation. Progressivement, elle prend du poids, ce qui se remarque vraiment au deuxième mois de grossesse.

2. Les méthodes utilisées pour établir un diagnostic médical

Ça y est, vous pensez savoir que votre chienne attend des petits. Néanmoins, pour en être tout à fait sûr(e), prenez rendez-vous avec votre vétérinaire. Plusieurs procédés s’offrent à lui/elle pour confirmer la gestation de votre chienne.

savoir si chienne attend des petits veterinaire
Crédits : oneinchpunch/iStock

L’échographie

Totalement indolore, l’échographie canine fonctionne sur le même principe que celle pour les femmes enceintes. Il s’agit de constater directement si un ou plusieurs fœtus sont présents dans le ventre de la chienne. Cet examen se révèle efficace à partir du 25e jour suivant l’accouplement, période où l’on est en théorie à même de percevoir l’existence de futurs chiots. L’échographie permet également au vétérinaire de s’informer sur l’état de santé des fœtus, ainsi que leur âge. Toutefois, ce procédé n’est pas infaillible : 4 fois sur 10, les vétérinaires se trompent quant au nombre de fœtus en développement.

La radiographie

Entre le 45e et le 50e jour de gestation, la radiographie s’avère utile pour compter le nombre de fœtus exact en train de grandir dans le ventre de la chienne.

La prise de sang

La relaxine est une hormone canine que l’on ne peut prélever que chez les femelles enceintes. Il suffit pour le/la vétérinaire de faire une prise de sang avant de l’analyser. Cette méthode n’est fonctionnelle qu’à partir du 25e jour après la saillie. Effectivement, la chienne sécrète de la relaxine uniquement à partir de la 3e semaine de grossesse. La prise de sang permet cependant d’écarter tout soupçon, ainsi que les pistes de maladies.

Source

Vous aimerez aussi :

Consanguinité chez le chien : explications et conséquences

J’adopte un chien : plutôt mâle ou femelle ?

Voici l’histoire de Gobi, la petite chienne qui court des marathons !