in

American Staffordshire Terrier, l’essentiel à savoir sur ce chien hors du commun

Crédits : Susanne906 / Unsplash
3/5 - (2 votes)

L’American Staffordshire Terrier, ou Amstaff, est un chien au courage légendaire. Il est sûr de lui, intelligent et puissant. Ce petit caïd peut aussi devenir un animal doux et affectueux si on l’éduque correctement. Alors ne vous fiez pas à sa mauvaise réputation qui en dit peu sur lui.

Cette race fait partie du groupe 3 « Terriers », section 3 « Terriers de type bull », au numéro 286 (FCI).

1. La petite histoire

L’Amstaff est un chien originaire d’Angleterre. Il descend du « Bull and Terrier », une ancienne race elle-même issue de croisements entre des Bulldogs et des Terriers.

Initialement, ces chiens étaient utilisés pour les combats d’animaux. Ils devaient lutter contre d’autres chiens, contre des ours ou contre des taureaux et les spectateurs pariaient sur le vainqueur… Heureusement, ces pratiques révoltantes sont aujourd’hui interdites.

Ces chiens sont arrivés aux USA au milieu du 19ème siècle. Les éleveurs américains et anglais ont alors commencé à modifier la race chacun de leur côté. Au bout du compte, différentes lignées se sont developpées : « l’American Staffordshire Terriers », « le Staffordshire Bull Terrier », « le Bull Terrier » et « l’American Pitbull Terrier ». Même si elles descendent toutes du même ancêtre, ce sont aujourd’hui des races différentes.

amstaff
Crédits : Crazypitbull / Pixabay

2. La puissance incarnée

L’Amstaff est un animal de taille moyenne (46-48 cm pour les mâles, 43-46 cm pour les femelles) avec un poids tournant autour de 17 à 20 kg. Ce n’est pas un gros chien, il a un physique assez compact et ramassé, toutefois il donne une impression de grande force comparé à son gabarit.

La mâchoire est très développée, puissante et garnie de dents bien implantées. Les joues ont une musculature imposante facilement visible à l’œil nu. Le cou, quant à lui, est lourd et épais, avec des contours légèrement arrondis. La poitrine est large, bien descendue et les côtes sont très serrées. Le dos descend légèrement jusqu’à la queue. Cette dernière est complète, attachée bas et ne doit pas être portée au-dessus du dos. Pour terminer, les membres sont dotés d’une ossature solide et d’une forte musculature.

3. Une pointe de grâce

Une certaine élégance se cache derrière sa stature olympienne. Ses courbes sont gracieuses, son corps plein de souplesse et son allure élastique. Le pelage est luisant, court et bien dur. Toutes les couleurs sont acceptées, cependant les standards conseillent d’éviter le noir, le feu, le marron ainsi que les robes avec plus de 80% de blanc.

De manière générale, le crâne est assez large et le stop bien accentué. La partie supérieure du museau doit avoir un aspect arrondi. Les yeux sont foncés, ronds et très écartés. On finit avec les oreilles qui sont de préférence non coupées, courtes et attachées haut. Elles sont portées semi-dressées ou en rose (relevées vers l’arrière). Néanmoins, les oreilles coupées sont également acceptées, mais celles tombantes ou complètement dressées sont refusées.

amstaff
Crédits : Maurice Koop / Flickr

4. Une éducation irréprochable est indispensable

Au vu de son physique imposant et de sa puissance hors pair, une éducation parfaite n’est pas un simple conseil mais une véritable nécessité. Le maître doit être capable de maîtriser son chien en toutes circonstances.

Il s’agit d’une race qui a longtemps été sélectionnée pour ses aptitudes de combat. Il ne faut donc surtout pas faire ressurgir les comportements agressifs en les stimulant volontairement ou non (ex : maltraitance). L’éducation doit être ferme mais sans violence, car la brutalité est contre-productive et même dangereuse. Cependant, s’il est élevé correctement, l’Amstaff peut devenir un animal docile, doux et profondément affectueux.

On conseillera de sociabiliser les chiots dès leur jeune âge. Des cours d’éducation canine sont également une bonne solution. D’autre part, pratiquer des sports canins d’obéissance est une alternative sympathique alliant plaisir et éducation. En effet, l’Amstaff est un animal très joueur qui ne demande qu’à s’amuser avec son maître !

amstaff
Crédit : susanne906 / Pixabay

5. Les obligations légales

Les Amstaffs de race, inscrits à un livre généalogique, font partie des chiens de 2nde catégorie dits « chiens de garde et de défense ». En revanche, les animaux ayant une morphologie similaire mais qui ne sont pas de race pure font partie de la 1ère catégorie : « chiens d’attaque ». La catégorisation va de pair avec de nombreuses obligations légales. C’est important de le savoir avant d’en adopter un.

Dans tous les cas, il faut que ces chiens soient identifiés, vaccinés contre la rage et qu’ils subissent une évaluation comportementale par un vétérinaire agréé vers 8-12 mois d’âge. Sur la voie publique, ils doivent porter une muselière et être tenus en laisse par une personne majeure. Il faut également que leur maître souscrive une assurance responsabilité civile, qu’il suive une formation et qu’il possède un permis de détention. De plus, la possession de ce type d’animal est interdite aux personnes mineures, sous tutelle, condamnées pour une infraction grave (crime / délit) ou à qui on a déjà confisqué un chien.

Il y a également des restrictions supplémentaires pour les animaux de 1ère catégorie. Depuis 1999, leur acquisition, leur cession et leur importation sont interdites. Par ailleurs, ils doivent être stérilisés et n’ont pas accès aux lieux publics ou aux transports en communs. Enfin, en location, les propriétaires ont le droit d’interdire ces chiens dans leur logement.

amstaff
Crédits : Crazypitbull / Pixabay

6. Un entretien aisé et un prix honnête

Entretenir cet animal s’avère relativement facile. Ses poils courts et durs sont très résistants. Les soins de bases sont amplement suffisants (coups de brosse et bains réguliers, brossage de dents, détartrages, entretien des griffes…).

L’American Staffordshire Terrier est également un chien très athlétique. Des promenades fréquentes sont donc essentielles à son équilibre physique et psychique. Pour ce qui est du prix à l’achat, il varie autour 500 et 1100 euros (il peut néanmoins grimper plus haut pour les meilleures lignées).

7. La santé de l’Amstaff

Ce chien a une espérance de vie de 11 à 14 ans. Il a une bonne santé de manière générale. Certaines prédispositions ont toutefois été rapportées : problèmes orthopédiques (ex : dysplasie de la hanche), neurologiques (ex : ataxie cérébelleuse, maladie de Batten), cutanés (ex : démodecie), oculaires (ex : distichiasis, entropion, cataracte, atrophie rétinienne progressive), hormonaux (ex : thyroïdite auto-immune et hypothyroïdie), cardiaques (maladies congénitales)…

Vous aimerez aussi :

Boxer : l’essentiel à savoir sur ce chien énergique !

Le Cane Corso : l’essentiel à savoir sur ce chien tout droit venu d’Italie

Beauceron : l’essentiel à savoir sur ce chien de garde au cœur tendre