in

Le Cane Corso : l’essentiel à savoir sur ce chien tout droit venu d’Italie

Crédits : AllAboutDogs.Net/Flickr

Le Cane Corso est un chien de garde dans l’âme. Toutefois, c’est également un animal doux, affectueux et fidèle. Il dégage une certaine élégance italienne qui lui provient de ses ancêtres. Voici l’essentiel à savoir sur ce toutou méditerranéen.

Cette race fait partie du groupe 2 « chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes et Chiens de Montagne et de Bouvier Suisses », au numéro 343 (FCI).

1. La petite histoire

Le Cane Corso est originaire d’Italie. Il descend des anciens molosses romains. Auparavant, la race était répandue dans tout le pays. Mais de nos jours, on la trouve surtout dans le Sud de l’Italie, vers la région des Pouilles et ses alentours. « Cane Corso » provient du latin « cohors » qui signifie « protecteur » et « gardien de la ferme », des rôles qu’il a longtemps endossés. Il était également très utile pour chasser le gros gibier.

Vers la fin du 20ème siècle, la race s’est faite de plus en plus rare. Elle a même frôlé l’extinction. Mais un groupe de passionnés a décidé de prendre les choses en main et de sauver le Cane Corso. Grâce à leurs efforts acharnés, la race a vite repris du poil de la bête ! En 1997, elle est reconnue à titre provisoire par la Fédération Cynologique Internationale. Toutefois, il faudra attendre 10 ans de plus avant qu’elle ne soit enfin acceptée à titre définitif.

2. Un chien de garde dans l’âme

Le Cane Corso a longtemps été utilisé comme chien de garde. Il défendait les membres de sa famille, leur maison et leur bétail. Son physique est relativement imposant. C’est un animal de taille moyenne à grande : les mâles font 64-68 cm pour 45-50 kg et les femelles 60-64 cm pour 40-45 kg.

Le corps du Cane Corso a un aspect rectangulaire (plus long que haut). La poitrine est très développée. Elle descend bas jusqu’aux coudes. Le cou est long et solide. Il se prolonge par un dos musclé et une croupe bien large. Les membres sont souples et épais. Leurs extrémités se terminent par des pieds de chat très compacts.

Le museau est court mais puissant. Des babines légèrement pendantes recouvrent une mâchoire large et épaisse. Les muscles des joues sont bien apparents.

Cane corso
Crédits : Lucie-Malouin/Pixabay

3. Une touche d’élégance italienne

Ce chien dégage une pointe de dignité et de classe à l’italienne. Il déambule avec de longues foulées, dans un trot allongé qui lui confère une allure très singulière. Il se distingue par sa démarche assurée, sa souplesse et sa grande agilité.

Son crâne est légèrement bombé vers l’avant. Le front présente un petit sillon médian qui remonte harmonieusement du stop jusqu’au milieu du crâne. Le stop est bien marqué. Il se poursuit par un chanfrein profond et rectiligne. Son axe est légèrement convergent avec celui du crâne. Ses yeux sont foncés et presque ovalaires. Des paupières bien proportionnées les recouvrent. Le regard semble intelligent et attentif. Quant à la truffe, elle est bien noire et parfaitement pigmentée.

Le poil est court et brillant. Il est complété d’un sous-poil très fin. Le pelage peut prendre différentes couleurs : noir, gris-plomb, gris-ardoise, gris clair, fauve clair, fauve foncé, fauve rouge-cerf ou bringé. Certains portent un masque noir ou gris au niveau du museau. Il peut également y avoir une petite tache blanche vers le chanfrein, la poitrine ou les pattes.

Cane corso
Crédits : Sztrapacska74/Pixabay

4. Une bonne éducation est requise

Il s’agit tout de même d’un molosse, il est donc très important de l’éduquer correctement et de le sociabiliser dès son jeune âge. Les maîtres doivent être capables de le maîtriser en toutes circonstances. C’est un animal têtu, il ne faudra donc pas se laisser faire.

Cependant, dans de bonnes conditions, le Cane Corso peut devenir un très bon chien de famille. Il a un caractère équilibré : ni agressif, ni peureux. Doux, fidèle et affectueux, il plaira à toute la famille.

5. Un entretien peu contraignant et un prix abordable

Le Cane Corso est un chien rustique. Il ne nécessite pas beaucoup d’entretien. Un petit bain et un brossage de temps à autre suffiront à entretenir son poil. On rajoute à cela les soins de base tels que le brossage de dents deux fois par semaine, l’entretien des griffes et des oreilles, ainsi que le détartrage régulier.

Quant au prix d’achat, en général il varie autour de 800 à 1500 euros, selon l’élevage, le pedigree et les caractéristiques de l’animal.

chiot cane corso
Crédits : Winsker/Pixabay

6. Un chien qui a besoin d’espace et d’exercice

Ce molosse requiert un lieu de vie spacieux. Il lui faut une maison ou un grand appartement. Des promenades régulières sont également nécessaires pour qu’il puisse se dépenser.

Le Cane Corso a beaucoup d’énergie à revendre ! Joueur de nature, il s’en donnera à cœur joie avec ses congénères canins ! Et il adorera vous accompagner durant votre jogging. Pratiquer divers sports canins avec lui est également une option intéressante.

7. Une santé plutôt solide

L’espérance de vie du Cane Corso est de 10-12 ans en moyenne. De manière générale, il a plutôt une bonne santé.

Cependant, comme beaucoup de chiens de grande taille, il est sujet aux dysplasies de la hanche et au syndrome de dilatation – torsion de l’estomac.

Cette race est également prédisposée à l’épilepsie essentielle (sans cause trouvée) et à divers problèmes oculaires (ectropion, entropion, éversion de la membrane nictitante, macroblépharon…).

chiot cane corso
Crédits : Berruno/Pixabay

Vous aimerez aussi :

Le Dogue Allemand ou Grand Danois : l’essentiel à savoir sur ce géant !

Berger Allemand : l’essentiel à savoir sur ce chien fidèle !

Boxer : l’essentiel à savoir sur ce chien énergique !