in

Basenji : l’essentiel à savoir sur ce chien discret et sportif !

Crédits : Pxhere
Basenji : l’essentiel à savoir sur ce chien discret et sportif !
noté 5 - 3 vote[s]

Le Basenji est un chien très ancien, endurant et dynamique. Son tempérament doux et calme fera le bonheur des personnes à la recherche d’un chien facile à vivre. En bref, il a beaucoup de qualités que vous n’allez pas tarder à découvrir !

1. Un chien sacré

Originaire d’Afrique, le Basenji était très respecté par le peuple de l’Égypte ancienne. On retrouve sa représentation sur certaines tombes de pharaons, dans le but de les accompagner et de les protéger dans l’au-delà.

Il arrive tard en France, au XXe siècle, alors qu’il est déjà très apprécié en Europe du Nord. Considéré comme un chien de chasse, il fait également un très bon chien de compagnie.

2. Un physique de sportif

Mesurant entre 40 et 43 cm au garrot et ne dépassant pas les 11 kg, le Basenji est un véritable athlète. Il est capable de courir longtemps, ce qui correspond tout à fait à son instinct de chasseur.

Sa carrure est fine et élancée. Ses poils ras ne tombent pas beaucoup et ne muent pas. Son pelage peut avoir plusieurs aspects :

  • Une robe unie noire
  • Une robe bicolore : noire et blanche, fauve et blanc, noir et feu
  • Une robe bringée : rayures noires sur fond rouge
  • Le bout des pattes et de la queue ainsi que le buste sont toujours blancs.

Ses petits yeux en amande et ses oreilles pointues lui donnent un air adorable ! Parfois, surtout au moment où il se réveille, vous pourrez distinguer de petites rides sur son front.

Sa queue est enroulée de manière tout à fait charmante sur son dos.

basenji chien
Crédits : fugzu/Wikimedia Commons

3. Un chien très actif…

Le Basenji a besoin de beaucoup se dépenser : n’hésitez pas à l’emmener avec vous lorsque vous faites du sport ! Très joueur, il s’entendra également très bien avec les enfants. Malgré tout, il n’est pas très patient avec les enfants en bas âge. Établissez des règles pour que la cohabitation soit harmonieuse.

Son instinct de chasseur peut toutefois le pousser à se mettre en danger lorsqu’il traque une proie : veillez à ne pas le lâcher dans un environnement dangereux. Vous pouvez lui apprendre à canaliser cet instinct en limitant les jeux de lancer et en lui apprenant à bien se tenir en laisse. L’ordre de rappel est également primordial : effectivement, il sait même grimper aux arbres !

4. … mais aussi très calme et affectueux

Le Basenji peut tout à fait vivre en appartement, à condition de le promener souvent. Il a l’avantage de ne pas aboyer, on dit même qu’il est presque muet. En réalité, il pousse une sorte de gloussement lorsqu’il est heureux.

Cette discrétion n’en fait pas un bon chien d’alerte. Toutefois, il est très protecteur et n’hésitera pas à grogner s’il aperçoit un individu indésirable dans son foyer. Ainsi, il est très attaché à son maître avec lequel il possède une relation fusionnelle. La solitude est difficile à supporter pour lui, veillez à être présent plusieurs heures par jour à la maison pour le distraire.

5. Il est indépendant et parfois méfiant

On compare le Basenji au chat car il a besoin de ses moments de solitude et de relaxation. Il est également très propre et effectue sa toilette tout seul. Cela permet de dire qu’il ne dégage pas de mauvaise odeur, à l’inverse des autres chiens en général.

En plus d’être indépendant, le Basenji se méfie des étrangers. Il faut donc lui apprendre à se sociabiliser dès le plus jeune âge pour qu’il devienne un chien agréable, même s’il conservera sa timidité au début d’une relation. Étant un chien très intelligent, vous n’aurez pas de mal à l’éduquer convenablement. Vous devrez disposer de beaucoup de patience et de fermeté.

chien basenji
Crédits : fugzu/Wikimedia Commons

6. Une santé solide

L’espérance de vie du Basenji est d’environ 14 ans, ce qui en fait un robuste petit bout de chien ! Toutefois, il est prédisposé à quelques maladies ou affections :

  • Le syndrome de Fanconi, une maladie génétique touchant les reins, qui peut être mortelle. Il est important de faire faire des tests auprès de l’éleveur avant d’adopter un Basenji.
  • Dysplasie de la hanche
  • Problèmes oculaires
  • L’hernie inguinale, qui touche les intestins et la vessie

Prenez également garde aux températures fraîches, car le Basenji ne supporte pas bien le froid. N’hésitez pas à lui mettre un manteau lorsque vous le promenez en hiver.

7. Un prix raisonnable

Comparé à d’autres races, acquérir un Basenji n’est pas très cher : le prix varie entre 500 et 1000 euros pour un chien de compagnie.

chien basenji
Crédits : fugzu/Wikimedia Commons

Source

Vous aimerez aussi :

5 choses à savoir sur le flair du chien

Chihuahua : l’essentiel à savoir sur ce tout petit chien !

Cavalier King Charles : l’essentiel à savoir sur ce chien British !