in

C’est prouvé par la science : les chiens sont là pour nous dans les moments difficiles

Crédits : YamaBSM / Pixabay

L’empathie, c’est la capacité de ressentir et de partager les émotions d’autrui. On se soucie des autres et on veut donc les aider. Les chiens ont l’air d’avoir de l’empathie. Et apparemment, c’est aussi ce que pense la science !

Un toutou, son maître et un inconnu

Une équipe de chercheurs de l’université de Londres, menée par le Dr. Custance, a décidé d’étudier les capacités d’empathie de nos chères boules de poils. Pour ce faire, les scientifiques ont mis au point une expérience très intéressante. Leur travail, publié dans le journal Animal Cognition, étudie le comportement de 18 chiens.

Les tests se sont déroulés chez chaque maître, dans le salon, afin que les animaux réagissent de la manière la plus naturelle possible. Chaque chien s’est retrouvé face à 2 personnes : son maître et un inconnu. Ces 2 protagonistes se sont mis à parler, à chantonner ou à pleurer chacun leur tour. On leur avait ordonné de garder la même intensité sonore et la même gestuelle durant toutes les interactions.

La réaction des chiens

Lors des discussions ou des chantonnements étranges, les animaux avaient plutôt tendance à rester passifs, à se promener ou à jouer tout seuls.

Ils s’approchaient beaucoup plus souvent de leur maître, ou de l’inconnu, lorsqu’il pleurait. Les toutous regardaient alors la personne, allaient vers elle, la touchaient, la reniflaient ou la léchaient. Et ils le faisaient avec une attitude plutôt soumise, la tête basse, les oreilles en arrière, la queue entre les pattes…

chien lèche maître
Crédits : Solovyova / iStock

Était-ce vraiment de l’empathie ?

Si ça n’avait pas été de l’empathie purement altruiste et si ces chiens recherchaient en fait uniquement leur propre réconfort face à une situation atypique qui les stressait, dans ce cas ils ne se seraient jamais tournés vers la personne étrangère. Ils seraient allés vers leur maître à chaque fois. Toutefois, ça n’a pas été le cas. Quand l’inconnu pleurait, au lieu d’approcher leur maître, les chiens reniflaient et léchaient l’étranger.

La réponse des chiens n’était pas non plus une simple curiosité face à un comportement inhabituel des 2 individus. Si cela avait été le cas, les animaux auraient réagi de la même manière face à tous les comportements étranges : pleurer ET chantonner bizarrement. Cependant, durant l’expérience, les chiens s’approchaient beaucoup plus quand la personne pleurait que quand elle chantonnait.

De plus, l’attitude « soumise » des toutous face aux gens en larmes est tout à fait compatible avec de l’empathie. Au contraire, s’ils s’étaient approchés avec un air joyeux, calme ou alerte, cela n’aurait pas pu s’apparenter à une tristesse partagée.

Selon les auteurs, le comportement des chiens ressemble donc beaucoup à de l’empathie. Ils nuancent tout de même en ajoutant qu’il pourrait aussi s’expliquer par une contagion émotionnelle (le chien est triste car son maître est triste) couplée à un apprentissage passé (il s’approche car son vécu lui a appris qu’il sera récompensé – ex: caresses – s’il soutient une personne en détresse).

Chien soutien maître
Crédits : Bobex-73 / iStock

Des toutous toujours là pour nous tendre la patte

Face à une personne en pleurs, les chiens auraient pu réagir de beaucoup de manières différentes : l’ignorer, être en état d’alerte, devenir curieux, se mettre à jouer, avoir peur et chercher du réconfort pour eux-mêmes, avoir peur et s’éloigner, agir de manière dominante face à l’individu affaibli… Mais ça n’a pas été le cas. Les toutous de l’expérience ont au contraire choisi de se rapprocher de la personne en détresse d’une manière gentille et soumise afin de l’aider et de lui offrir du réconfort.

Les liens qui unissent le chien et l’homme remontent à près de 15 000 ans. À force de vivre à nos côtés, ces animaux ont commencé à nous comprendre de mieux en mieux. Ils sont devenus capables de lire sur nos visages et de deviner nos émotions. Ils semblent même faire preuve d’empathie, célébrer nos joies avec nous et partager nos chagrins. Et dans les situations difficiles, ils sont toujours là pour nous tendre la patte.

silhouette science
Crédits : Freepics4you / Pixabay

Vous aimerez aussi :

Les chiens ont-ils la notion du temps ?

La mémoire des chiens

Voici l’âge humain de votre chien