in

Conan, le chien héroïque qui a coincé le chef de l’État islamique

Crédits : capture vidéo Youtube/Inside Edition

Le 27 octobre dernier, le monde entier a retenu son souffle, les yeux rivés sur le raid américain qui a permis de faire tomber l’homme le plus recherché au monde : Abou Bakr Al-Baghdadi, le chef de Daech. Toutefois, l’un des principaux héros de cet assaut est d’abord resté dans l’ombre. Voici l’histoire de Conan, le chien militaire qui s’est lancé en première ligne et a permis de stopper cet effroyable terroriste.

Conan, le chien soldat

Conan est un jeune mâle Malinois d’environ 5 ans. Depuis 2015, il travaille au sein de la Delta Force de l’armée américaine. Il a déjà participé à plus de 50 missions. Les chiens militaires sont des animaux surentraînés qui assistent les soldats dans bon nombre de missions. Ces toutous sont même capables de se parachuter d’un avion avec leur partenaire humain. La plupart sont des Bergers Allemands, toutefois il y a aussi pas mal de Malinois. Leurs poils courts sont plus adaptés au climat chaud et aride du Moyen-Orient. À la fin de leur carrière, une nouvelle famille les adopte et ils partent à la retraite.

Le raid Barisha

Nous somme la nuit du 26 au 27 octobre 2019. Les forces américaines se dirigent vers Barisha, une petite bourgade au Nord-Ouest de la Syrie. Elles ont localisé la cachette du chef de Daech : un bâtiment isolé à 300 mètres du village. Le raid aérien est lancé. Huit hélicoptères se posent autour de l’édifice. Une centaine de soldats et leurs chiens militaires en sortent et s’élancent vers l’abri sous une nuée de tirs de mitraillette. Ils font exploser un mur et pénètrent à l’intérieur…

Conan s’élance à la poursuite du terroriste

Abou Bakr Al-Baghdadi tente alors de s’enfuir. Il empoigne 2 enfants et court dans un tunnel. Conan, notre héros à fourrure, part immédiatement à ses trousses. Le tunnel finit en cul-de sac… Coincé, le terroriste décide d’enclencher sa ceinture explosive, causant sa propre mort et celle des 2 enfants qui ont eu le malheur de croiser son chemin… Mais, le tunnel s’effondre également et le brave chien est gravement blessé par des fils électriques.

Un toutou mis à l’honneur

Conan est vite récupéré et conduit chez le vétérinaire. Ses blessures sont soignées et il est à présent complètement guéri. Ce petit soldat a même repris son service. Le gouvernement américain a tout d’abord gardé son identité secrète (classée confidentielle). Toutefois sa photo et son nom ont fini par être rendus publics.

Le 25 novembre 2019, le président des États-Unis a même invité Conan à la maison blanche afin de le décorer. Sous les yeux des médias du monde entier, il lui a remis une médaille et une plaque. Le chef d’état n’a pas manqué de faire ses éloges en le qualifiant de « dur à cuire » et de « chien incroyable, brillant, et intelligent ».

La bourde de Donald Trump

Toutefois, ce bel hommage a commencé avec une petite bourde qui a fait fureur sur les réseaux sociaux… Donald Trump a tout d’abord publié sur Twitter un photomontage où il remet une médaille à Conan. Mais il s’est vite attiré les foudres du public car il s’agissait à l’origine d’une photo où il décorait un vétéran de la guerre du Vietnam. Le président a juste coupé la tête de l’ancien militaire et l’a remplacée par celle du chien !

Ces chiens qui nous protègent

On connaissait déjà les chiens de police qui protègent nos rues, les chiens d’assistance qui aident les personnes handicapées (aveugles, sourdes, à mobilité réduite…), les chiens de thérapie qui redonnent le sourire aux personnes démunies (enfants malades, seniors…) ainsi que les chiens de sauvetage qui dénichent les gens piégés sous les avalanches, sous les décombres de catastrophes naturelles, ou disparus en mer. On peut rajouter à cette liste les chiens militaires qui traquent les terroristes et nous protègent au péril de leur vie…

Vous aimerez aussi :

L’histoire de Laïka, le chien astronaute

La véritable histoire du chien Rintintin !

Les 15 chiens les plus célèbres au monde