in

Les SDF ayant un chien : les grands oubliés du confinement

Crédits : Juefraphoto / iStock
Rate this post

Les grands oubliés du confinement sont probablement les sans-abri et leurs animaux de compagnie. En effet, il est bien difficile « de rester chez soi » quand on n’a pas de « chez soi ». Alors, quelles solutions s’offrent à eux ?

La plupart des hébergements refusent les animaux

Le plan d’urgence du gouvernement prévoit diverses solutions pour accueillir les sans-abri. 172 000 places d’hébergement en centre et près de 7 800 places d’hôtel ont été mises à leur disposition. Des municipalités ont également réquisitionné des gymnases ou des hangars pour eux. Cependant, regrouper tous ces gens dans un même espace favorise la propagation du virus…

De plus, les animaux y sont refusés la plupart du temps. Or, beaucoup de SDF possèdent un chien. Crise ou pas crise, ces boules de poils sont leur famille et il est donc bien évidemment exclu de les abandonner. Les ONG appellent le gouvernement à prendre ce paramètre en compte. En effet, les mesures mises en place par l’État sont plus que décevantes.

Un camping pour les SDF et leurs chiens

Des alternatives ont donc été proposées ça et là. Le maire de La Rochelle a par exemple rouvert un camping pour héberger ces duos en difficulté. Les SDF qui n’ont pas de chiens sont toujours redirigés vers les hôtels et les centres, toutefois ceux qui en possèdent sont envoyés au camping du soleil, le dernier hébergement en plein air de la ville.

Fatima, une sans-abri originaire des Deux-Sèvres y est installée depuis l’ouverture. Pour elle, c’est une bonne initiative : « Tout se passe très bien. Les règles étaient claires dès le départ. Chacun fait attention à ses chiens, les attache, les promène en laisse et ramasse les excréments. »

On met aussi à leur disposition des tentes équipées avec un lit de camp, un oreiller, un sac de couchage, un matelas pneumatique, une table, une chaise… C’est un début. Cependant, c’est tout de même triste que les propriétaires d’animaux soient discriminés ainsi et ne puissent pas accéder aux hébergements sociaux dans les mêmes conditions que le reste des sans-abri…

Vous aimerez aussi :

Solidarité et coronavirus : les gens proposent de s’occuper des chiens du personel soignant

Le coronavirus provoque une vague de solidarité pour aider les seniors et leurs chiens

Coronavirus : ne désinfectez pas votre chien. Les animaux brûlés ou ivres se multiplient