in

Un restaurateur chasse un non-voyant à cause de son chien guide d’aveugle

Crédits : Sssss1gmel/iStock

C’est une histoire surréaliste qui s’est déroulée dans ce petit restaurant provençal. Son gérant a décidé d’expulser Sylvain, un non-voyant, à cause de son chien guide, en dépit de la loi et du respect d’autrui. Retour sur ce triste incident.

Bonjour Martigues !

Bienvenue à Martigues, une commune des Bouches-du-Rhône non loin de Marseille. Ici vous trouverez la mer, le soleil, les bons petits plats méditerranéens… et une brasserie assez spéciale que nous ne vous recommandons pas…

Le 20 novembre 2019, un non-voyant nommé Sylvain Campana décide d’aller déjeuner dans le restaurant « Au Bureau ». Il est accompagné de sa chienne guide d’aveugle, un brave Labrador. Mais cette belle journée n’était pas faite pour durer.

Martigues
Crédits : Vapernin/Pixabay

Merci de quitter les lieux

Le soleil tape. Gêné par la chaleur, Sylvain demande à s’installer à l’intérieur. En effet, la chienne est en hyperventilation. La serveuse refuse. Elle finit toutefois par appeler le gérant de la brasserie qui confirme en prétextant que les chiens ne sont pas admis et que la moquette est neuve. Les autres clients qui assistent à la scène abasourdis lui rappellent alors que refuser un chien d’aveugle est illégal. Mais le gérant ne veux rien entendre…

Fatigué par ce genre de comportements, Sylvain décide d’appeler la police. Cette fois-ci, le restaurateur abdique et accepte à contre-cœur de les placer dans un coin de l’établissement, à l’écart des autres clients, près des toilettes. Le non-voyant refuse d’être discriminé ainsi et demande une table normale. S’ensuit alors une flopée d’échanges houleux qui aboutira sur un autre refus du gérant et le départ de Sylvain. Toutefois, ce dernier a porté plainte et une procédure est en cours devant le tribunal de grande instance.

Le restaurateur continue jusqu’au bout…

Mais notre cher restaurateur n’en restera pas là. Non content d’avoir discriminé un homme handicapé et d’avoir tenté d’enfreindre la loi en refusant un chien d’aveugle, il décide d’en rajouter une couche. Interrogé par un journal local, au lieu de s’excuser pour rattraper le tir, il choisit d’attaquer Sylvain qui lui aurait manqué de respect en refusant la table près des toilettes et qui serait venu uniquement « pour foutre le bordel  ».

Publiée par Au Bureau sur Jeudi 5 juin 2014

Désolidarisation du directeur général de la chaîne

Au bureau est une chaîne de restaurants présente dans de nombreuses villes. Son directeur général a donc décidé d’intervenir pour rattraper la situation. Il a téléphoné personnellement à Sylvain afin de lui demander pardon au nom de l’établissement. Un message a également été publié sur les réseaux sociaux :

Petit rappel législatif

La loi n° 87-588 du 30 juillet 1987 stipule que « L’accès aux transports, aux lieux ouverts au public, ainsi qu’à ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative est autorisé aux chiens guides d’aveugle. La présence du chien guide d’aveugle ou d’assistance aux côtés de la personne handicapée ne doit pas entraîner de facturation supplémentaire dans l’accès aux services et prestations auxquels celle-ci peut prétendre. »

Tout refus est puni par une amende pouvant aller de 150 à 450 euros. Ces infractions sont en baisse, cependant elles sont encore bien nombreuses. Selon l’association des chiens guides d’aveugles, les personnes non-voyantes se verraient toujours refuser l’accès à 1 lieu sur 4 en dépit de la législation. Les chiens guides ne sont pas juste de fidèles compagnons, ce sont des véritables sauveurs, ils sont les yeux de ces non-voyants et leur unique chance d’avoir une vie plus autonome. Ces chiens doivent être mis à l’honneur – pas à la porte.

Vous aimerez aussi :

Apprendre à lire grâce aux chiens d’assistance !

Les Britanniques votent avec leur chien ! #dogsatpollingstations

Ces entreprises proposent de cloner votre chien : focus sur un business troublant