in

Yorkshire Terrier : l’essentiel à savoir sur ce petit chien aventureux !

Crédits : yevgenromanenko /iStock
Yorkshire Terrier : l’essentiel à savoir sur ce petit chien aventureux !
noté 5 - 2 vote[s]

Petit et mignon, le Yorkshire Terrier possède tout de même un fort caractère et un bon instinct de chasseur ! S’il fait un excellent chien de compagnie, il est aussi très curieux et peut se montrer impatient. Sa soif d’explorer le monde est sans limite. Le Yorkshire Terrier correspondra  à un maître qui saura canaliser son énergie et lui apprendre la patience. Vous ne tenez jamais en place et avez beaucoup d’amour à offrir ? Dans ce cas, le Yorkshire Terrier est votre compagnon idéal !

1. Un petit chasseur anglais

L’ancêtre du Yorkshire Terrier est le Clydesdale Terrier. Ce dernier épaulait les ouvriers écossais en chassant les petits mammifères nuisibles dans les moulins et les usines. La Révolution Industrielle a poussé les écossais à se rendre en Angleterre, notamment dans la région du Yorkshire. Le Clydestale Terrier s’est croisé avec d’autres races de chiens, donnant un jour naissance au Yorkshire Terrier !

race yorkshire terrier
Crédits : yorkshire terrier race/Unsplash

2. Un chien chétif et tout doux

La taille du Yorkshire Terrier est très variable, puisqu’elle se situe entre 15 centimètres et 30 centimètres au garrot. Il y a donc des Yorkshires encore plus petits que d’autres ! Quel que soit le sexe de l’individu appartenant à cette race, il ne dépassera pas les 3 kilogrammes. Ce poids plume dispose d’un pelage dont la couleur est appelée bleu acier foncé et fauve aux extrémités des poils. Un brossage régulier permet d’entretenir facilement sa fourrure soyeuse. Ses petites oreilles pointues sont adorablement dressées sur sa tête, soulignant ainsi son charme à tomber par terre !

3. Un caractère relevé par son sens de l’aventure

Même s’il est petit, le Yorkshire déborde d’énergie et a besoin de se dépenser convenablement. Toutefois, il s’adapte bien à la vie en appartement ! Il a simplement la bougeotte et sera alors ravi de vous accompagner lors de vos sorties. Le Yorkshire Terrier ne rechignera pas non plus à voyager avec vous : sa motivation et son amour pour son maître en font un merveilleux acolyte. Au contraire, si vous êtes une personne plutôt casanière, ce toutou ne vous en voudra pas. Le tout est qu’il puisse se promener quotidiennement et passer du temps avec vous. A la maison, sa vivacité lui permet d’incarner un très bon chien d’alerte, aboyant si un étranger pénètre sur son territoire.

chiot yorkshire terrier
Crédits : Fernanda Prado/Unsplash

4. Une éducation à la fois active et douce

Cette race de chien est assez sensible. Son éducation doit débuter le plus tôt possible, en gardant en tête qu’il faut rester à la fois ferme et patient. Afin que ce toutou ne devienne pas un chien tyrannique, à cause de sa petite taille, il vous faudra le socialiser dès le plus jeune âge. Le Yorkshire Terrier se méfie des étrangers et de ses congénères qu’il ne connaît pas. Si vous avez des enfants, instaurez des limites à chacun. Le chien ne doit pas exprimer de l’agressivité envers eux et les enfants ne doivent pas considérer ce petit bout comme une peluche. Très intelligent et joueur, le Yorkshire Terrier aime se prêter à de nombreuses activités, telles que l’obé-rythmée et le pistage ! Ce dernier est d’ailleurs son activité de prédilection.

5. Une bonne santé, malgré quelques prédispositions

Le Yorkshire Terrier détient une espérance de vie pouvant aller jusqu’à 15 ans ! Il est donc très robuste, mais a besoin qu’on prenne bien soin de lui. Ce petit chien nerveux est prédisposé aux problèmes cardiaques, buco-dentaires et d’articulations. Une alimentation équilibrée est nécessaire pour son développement et pour lui éviter des soucis dermatologiques. Enfin, préservez-le des températures extrêmes : en hiver, un petit manteau ne sera pas de trop !

yorkshire terrier race
Crédits : Elena Taranenko/Unsplash

6. Un prix élevé en moyenne

Vous pourrez acquérir un Yorkshire Terrier à partir de 1000 euros. Cependant, en fonction de sa lignée et de la principale fonction de l’élevage, le prix peut grimper jusqu’à 2500 euros.

Source

Vous aimerez aussi :

Mieux comprendre l’instinct prédateur du chien (prédation)

Insuffisance cardiaque chez le chien : ce qu’il faut savoir !

Mon chien a une tique : ce qu’il faut savoir avant de la retirer